LE DÉVELOPPEMENT DURABLE, FER DE LANCE DU VIVRE-ENSEMBLE.

Michel BOURGEOISDÉVELOPPEMENT DURABLE - INTERNATIONAL, News0 Commentaire

PLANETE - Developpement-durable

PLANÈTE 

Toutes celles et tous ceux qui passent une grande partie de leur temps à écrire, mais aussi à lire, comprendront les quelques développements qui suivent : rares sont les rencontres avec des textes, qui vous amènent à penser que vous auriez aimé en être l’auteur, tant ils couvrent parfaitement vos réflexions sur un sujet donné.

S’agissant de la question du développement durable,

le projet sur lequel je travaille encore, s’enrichit chaque jour des échanges que j’ai en France comme à l’Étranger (en Afrique notamment) avec des « gens qui savent », leur savoir étant moins livresque, que riche de leur idéal et de leur connaissance parfaite du terrain.

Commentant la Charte de l’environnement de 2004 et ma vision de notre France à au moins trente ans, je précisais ceci : « Si l’on reconnaît à cette Charte sa valeur « constitutionnelle », au même titre que les Droits de l’homme et les principes de la souveraineté nationale, il n’est nul besoin de créer un ministère de l’environnement, aucune décision ne pouvant être prise qui n’en respecterait pas les principes : il nous faut donc revenir aux principes simples qu’elle contient et en faire une sorte de « fil rouge », un guide en quelque sorte du comportement humain et partant, politique.

Réinvention ne signifie pas “démolition”. »

Revenons-en au texte ayant suscité les présentes réflexions, extrait du site de Jean-Marc GOVERNATORI, écologiste indépendant, publié quelque temps avant les élections Régionales de 2015, lequel ne m’en voudra pas, je pense, de le citer en exemple.

« Ruraliser la Région,

l’organiser pour qu’une activité d’intérêt général soit proposée à chaque chômeur, s’inquiéter concrètement du sort de chaque personne handicapée par l’âge ou la santé. Beaucoup d’individus sont porteurs de petits projets créateurs d’emplois, une multitude d’associations sont à impliquer pour l’intérêt général, les activités sportives sont créatrices de santé et de liens sociaux…

Promouvoir l’emploi

par le soutien aux projets paysans et aux TPE. Tout cela est peu coûteux pour la Région et mérite une attention particulière de l’institution. Agir pour réduire la production de déchets, accroître la transformation des déchets en matières premières, agir pour réduire la consommation d’énergie (l’économie d’énergie est la première source d’énergie).

Les maîtres mots sont Coopération et Responsabilité ;

ils sont à promouvoir et à appliquer. Il est prioritaire de le faire savoir à la population. Chaque fin d’année du mandat, une Commission d’experts indépendants rendra compte aux citoyens de la réalité de ces priorités.
Les objectifs généraux : la mise en place de l’Économie circulaire (on fait local, le consommateur participe, on bio, on débat, on co (achète, habite), on répare, on réutilise on recycle, on transforme, on prête, on échange, on donne…), l’autonomie énergétique et alimentaire des départements. La responsabilisation et la participation des citoyens aux décisions.

Notre programme repose donc sur les propositions suivantes :
  1. Recenser les terres abandonnées pour les proposer à des paysans ;
  2. Mettre tout en œuvre pour doubler la surface des terres cultivées en bio ;
  3. Agir pour réduire l’élevage intensif et les intrants chimiques dans l’agriculture ;
  4. Soutenir tous les petits projets créateurs d’emplois et respectueux des écosystèmes et de la biodiversité ;
  5. Créer une société d’investissement régional qui aura vocation à favoriser la création d’entreprises à travers des participations en capital sur la base de projets présentés par des entreprises à but non lucratif et de l’économie sociale et solidaire (associations, coopératives…), des entreprises du secteur des énergies renouvelables, des entreprises d’artisanat et de commerce de proximité, des entreprises BTP labellisées HQE, des entreprises du secteur des services à la personne ;
  6. Soutenir les AMAP, les SEL, la permaculture… ;
  7. Soutenir les initiatives de jardins potagers collectifs. Végétaliser les villes avec des cultures comestibles en faisant participer les populations ;
  8. Soutenir les initiatives de monnaie locale dans chaque département ;
  9. Evaluer l’empreinte énergétique de la population et agir pour la réduire chaque année du mandat ;
  10. Créer une agence régionale de la biodiversité et de la protection animale ;
  11. Créer un institut de formations aux métiers de l’environnement ;
  12. Mettre en place un « contrat écologique » qui s’adressera aux particuliers, aux institutionnels et aux entreprises pour les aider à mettre en œuvre une démarche écologique ;
  13. Etre défavorable à tout projet de grandes surfaces ou d’extension commerciale ;
  14. Instituer une écotaxe régionale poids lourds étrangers ;
  15. Réunir l’ensemble des opérateurs, et mettre en cohérence les offres de transports collectifs (syndicat mixte des transports) ;
  16. Promouvoir les médecines non conventionnelles au sein des ARS ;
  17. Permettre l’intervention de naturopathes confirmés au sein des établissements publics, écoles comprises, pour promouvoir la prévention en matière de santé ;
  18. Promouvoir les repas végétariens dans les collectivités publiques, écoles comprises ;
  19. Définir des zones blanches dénuées d’ondes électromagnétiques pour les personnes électro-sensibles ;
  20. Soutenir les projets de villages d’habitats légers ;
  21. Ouvrir des cahiers de doléances au sein des établissements publics pour que les usagers expriment leurs problèmes (avec réponse obligatoire sous 30 jours du service concerné) ;
  22. Reconnaître le référendum d’initiative populaire pour débattre et mettre au vote les propositions ;
  23. Etablir une Assemblée consultative de citoyens volontaires tirés au sort qui se réunira une fois par trimestre, sera animée par le Président de la Région et fera des propositions concrètes ;
  24. Contrôler scrupuleusement l’utilisation des fonds publics pour alléger la charge fiscale des personnes ;
  25. Prévoir une aide pour cette multitude de petites associations qui œuvrent pour la personne handicapée, pour la personne âgée, pour l’environnement, et qui sont souvent créatrices d’emplois et de bien-être ;
  26. Agir pour réduire la part des énergies fossiles et du nucléaire dans le mix énergétique ;
  27. Aider à l’isolation de toutes les constructions pour diminuer la consommation énergétique et créer une agence régionale de rénovation énergétique des logements ;
  28. Favoriser les Centres de télétravail ;
  29. Faire acheter local aux collectivités ;
  30. Éco-conditionnaliser les aides de la Région. Si la Région n’est pas compétente sur un des points, elle pèsera de son poids médiatique et financier pour aller dans le sens exprimé. »

Ce programme que je fais d’autant plus « mien » qu’il l’était déjà à mon insu avant que j’en fasse la lecture, s’enrichira de milliers d’autres initiatives « environnementales » empruntées à d’autres réalisations françaises ou étrangères (pistes cyclables comme aux Pays-Bas ou plus récemment « longue distance » en Allemagne, gratuité du stationnement certains jours ou certaines heures dans les centre-ville ou mise en place d’espaces de stationnement aux portes des villes (Strasbourg), couplés avec des tickets de bus ou tram, permettant la redynamisation du commerce de proximité …

Michel BOURGEOIS
Le 1 Novembre 2016


Qui a vu le film « Demain »,
finira de cerner ma vision du
“Vivre-ensemble”
dans un environnement
durablement sécurisé.


ME SOUTENIR ET VOTER DU
15 AU 30 DÉCEMBRE 2016

LE FAIRE SAVOIR

Qu’est-ce que LaPrimaire.org ?

LaPrimaire.org est une primaire ouverte, organisée pour permettre aux Français de choisir librement, de manière transparente et démocratique, les candidats qu’ils souhaitent voir se présenter à l’élection présidentielle de 2017 . …

en savoir plus

DEMAIN,
c’est MAINTENANT !

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *