MACRON, HOLLANDE OU LA STRATÉGIE DE L’ESSAIM.

Michel BOURGEOISActualités, News, Revue de Presse, VALEURS RÉPUBLICAINES et INSTITUTIONS0 Commentaire

L’Homme se montrant de plus en plus incapable de tirer des enseignements des comportements humains

et en particulier de ceux, politiques, c’est donc chez l’animal qu’il faut rechercher des exemples illustrant cette égalité (étrangère à celle figurant dans notre devise « Liberté, Égalité, Fraternité », laquelle a depuis longtemps été gommée par les conflits d’intérêts) :

« Emmanuel I = François II »

Histoire de roitelets, penserez-vous ?

Pas tout à fait : au lendemain de la journée internationale des Femmes, histoire de reines.

Quand les dirigeants d’un parti politique, socialiste en l’occurrence, ayant peur d’afficher leur « dérive droitière » voient leur autorité contestée sur leur aile gauche par des « dissidents« , dont le courage politique ne va pas au-delà de 49,3 (sur une échelle partisane s’arrêtant à ce nombre), soit on exclut les petits bavards, soit on imite nos amies les abeilles (j’espère qu’avant de totalement disparaître, elles me pardonneront cette comparaison qu’elles pourraient considérer comme peu glorieuse pour elles).

La colonie, plutôt que d’éclater brutalement, fait alors le choix de l’un de ses rejetons, le grime en opposant et l’envoie se poser à quelque distance de là pour y essaimer, sous l’œil bienveillant de la reine contestée : on assiste alors à un transfert organisé, les abeilles de la ruche numéro 1 allant s’agglutiner autour de la reine en devenir numéro 2, comme mues par un mot d’ordre généralisé, jusqu’à que ne restent plus dans la ruche d’origine que les abeilles à ailes gauche.

Et la reine déchue, me direz-vous ?

N’ayez aucune crainte pour elle : elle ne connaîtra jamais les fins de mois difficiles, attendue qu’elle est dans ce lieu consacré au respect de la Constitution, devenu, envahi lui aussi par les partis politiques, couvain pour politiciens n’ayant jamais vécu que de deniers publics, récompensés pour avoir servi leur parti et l’État plutôt que la Nation.

Derrière ces mots légers,  une profonde colère et un cœur lourd.

Nos compatriotes ouvriront-ils les yeux suffisamment à temps en les tournant dans une direction autre que celui de leur téléviseur, jadis considéré comme un trou de serrure, aujourd’hui directeur de pensée ? Un grand nombre d’entre eux le fait déjà : multiples sont en effet les Faizeux.

Nos élus de proximité et parmi eux leurs représentants feront-ils preuve de sens civique (plus que de courage dès lors qu’ils ne risquent rien), en considérant qu’au regard de la situation actuelle de notre Pays, affirmer « ne pas faire politique » revient au contraire à en faire et favoriser le non-renouvellement de la classe politique française et appuyer en silence les extrêmes ou ceux pour qui le mot « France » se prononcerait « Finance » ?

La Société civile dispose des clefs pour arrêter cette spirale démocratique infernale. 

Rejoignez-nous.
Rejoignez Alexandre Jardin
comme je l’ai fait moi-même.

L’avenir de ceux que nous aimons est à ce prix : à la couleur de l’or, privilégions celle simplement dorée du miel : la survie de notre belle colonie est à ce prix.

Michel Bourgeois

PS Le fait d’être attaché à la plume ne doit pas être considéré comme un handicap : il est au contraire un atout par rapport à ceux ne pouvant faire autrement qu’utiliser celle des autres. Le sens politique par ailleurs, ne s’apprend pas dans les grandes écoles. L’humanisme, encore moins.

Quant au savoir et savoir-faire, l’expertise se trouve au cœur de la Société civile : les médias qui l’ont bien compris, mettent pour cette raison tout en œuvre pour que nous ne puissions pas le faire-savoir.

Maires des Communes rurales,
permettez à Alexandre Jardin de s’exprimer en lui apportant votre signature.

http://www.michelbourgeois.fr
http://www.LesCitoyens1.fr

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *